Maison écoresponsable

par dans Ma maison

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Source

C’est au moment de la construction ou de l’aménagement d’une résidence qu’il est propice de faire les bons choix écoresponsables pour celle-ci. À l’étape de la planification, tout est possible et c’est le moment d’explorer toutes les avenues vertes. La réalité budgétaire et le côté architectural du projet viendront bien assez vite mettre en relief les choix judicieux par rapport à ceux qui sont du domaine de l’impossible ou de la fantaisie. Quels sont les essentiels d’une déco écoresponsable? Nous en explorons sept.

Bien faire les choses la première fois

Les architectes s’entendent pour dire qu’une erreur que commettent trop souvent les propriétaires de maison est que ceux-ci travaillent en double inutilement. Tout d’abord, ils font faire les plans de la maison ou des travaux qu’ils souhaitent faire effectuer pour ensuite faire refaire les plans avec ce qu’ils peuvent se permettre. La clé est de coordonner les attentes de tous tant en fait de budget que de l’empreinte de la maison et de ses attributs écoresponsables à intégrer dans le travail.

Considérer le climat

 Source

À l’ère des sites Web d’inspiration tels que Pinterest et Houzz, il est facile de se créer des tableaux d’inspiration denses, mais il ne faut pas perdre de vue qu’on doit par la suite mettre en contexte toutes ces belles idées. Oui, les puits de lumière grand format, les essences tropicales de bois franc pour le plancher, les pans de murs de portes coulissantes s’ouvrant sur la cour, ainsi que les piscines cachées sous des panneaux de teck rétractables permettant ainsi un plein usage de l’espace, sont tous magnifiques, mais encore faut-il que ces ajouts soient réfléchis en fonction du climat d’ici. Assurez-vous de faire vos recherches tant en matière de durabilité, d’efficacité énergétique et d’étanchéité du produit en climat hivernal que de sa provenance et de son transport. Vos idées a priori écoresponsables pourraient rapidement s’avérer être tout à fait contraires.

Orienter et isoler

Source

Si votre projet domiciliaire débute à l’étape du plan, profitez de cette occasion pour orienter la maison de façon à ce qu’elle bénéficie de la meilleure exposition au soleil possible et assurez-vous de faire isoler adéquatement la maison afin qu’elle satisfasse aux À eux seuls, ces deux éléments pourraient vous permettre d’économiser beaucoup d’argent à moyen terme et réduire de façon significative la consommation énergétique globale de la maison.

Choisir les bonnes sources d’énergie

Les bons choix écoresponsables sont présents notamment en matière d’énergie. Selon votre budget, vous pouvez investir dans des dispositifs écoénergétiques comme des panneaux solaires sur le toit de la maison, des barres de tension (power bars) qui diminuent les charges fantômes produites par nos appareils, des électroménagers « Energy Star » ou des fenêtres dotées soit d’une pellicule à faible émissivité (Low E), de gaz argon (ou krypton) entre les verres ou d’un intercalaire isolant.

Choisir des matériaux éco

Il existe un grand nombre de matériaux écologiques que l’on peut utiliser dans l’aménagement de sa maison. Le bois coupé d’une forêt certifiée FSC pour le comptoir de la cuisine ou le revêtement du plancher nous vient tout naturellement à l’idée, mais il en existe une foule d’autres. Pensez par exemple au chanvre, qui est la plante écologique par excellence, au bambou, à la paille, à la laine, au lin, au sisal,pour ne nommer que ceux-là. En plus de ne pas être nuisibles pour la santé (en réduisant les allergènes et produits toxiques présents) et l’environnement, ces matériaux conféreront à la déco de la maison un aspect naturel, décontracté et chaleureux.

La taille importe

 Source

Parfois galvaudée dans la langue populaire, cette expression n’en est pas moins vraie lorsqu’il s’agit d’une maison. C’est une simple équation mathématique. Plus la maison est grande, plus elle consommera d’énergie pour la chauffer, d’eau pour alimenter les nombreuses salles de bain, sa cuisine et sa salle d’eau, mais aussi plus grand sera son besoin de matériaux en tout genre : meubles, revêtements de plancher, rideaux et toiles solaires, céramiques, etc. Bien entendu, bien que ces produits puissent avoir été choisis avec un souci écologique en tête, il n’en demeure pas moins qu’une grande quantité de matériaux est directement proportionnelle à la taille de son empreinte carbone.

Priorité aux objets recyclés

 Source

On trouve de plus en plus de produits issus du recyclage et du DIY en décoration, qu’il s’agisse de mobilier ou d’articles décoratifs. Le fait de privilégier ces produits limite le gaspillage des ressources naturelles et la production de déchets non réutilisables. Usez de créativité pour réinventer les objets de votre quotidien en donnant une seconde vie à un meuble que vous possédez déjà ou en créant un nouvel objet à partir de matériaux recyclés. Le résultat est à la fois unique, éclectique, tendance et, surtout, écoresponsable.

Aménager sa maison de façon écoresponsable peut paraître de prime abord complexe, mais il ne s’agit plutôt que d’une suite de petites décisions menant à un seul objectif commun, celui de laisser la moins grande empreinte carbone possible sur la planète. Une fois cette notion bien assimilée, les choix deviennent bien plus aisés à faire et le résultat n’en sera que plus vert.

 

Vanessa Sicotte
Amoureuse des couleurs, d’éléments décoratifs à saveur vintage et de trucs faits à la main, Vanessa Sicotte célèbre la déco dans ses expressions les plus éclatées. Créatrice du blogue Damask & Dentelle, et auteure d’un livre du même nom, où elle partage ses coups de cœur depuis 2009, Vanessa est aussi l’animatrice de Sauvez les meubles et de Marché Conclu sur Canal Vie. Depuis l’automne 2015, on peut bénéficier de ses précieux conseils en regardant Marina Orsini sur ICI Radio-Canada Télé, émission où elle agit à titre de chroniqueuse déco. 
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laissez un commentaire