Assemblée annuelle des associés 2010 - Des résultats solides et des perspectives encourageantes

17 Mars 2010 - Communiqués financiers

Montréal, 17 mars 2010 – Société en commandite Gaz Métro (« Gaz Métro ») (TSX : GZM.UN) a présenté, aujourd'hui, à ses associés réunis en assemblée annuelle, les résultats pour l'exercice 2009 et le premier trimestre 2010. La présidente et chef de la direction de Gaz Métro, Sophie Brochu, en a profité pour souligner les projets d'avenir qui contribueront à guider l'entreprise vers ses ambitions de performance durable.

Exercice 2009 : solides résultats malgré le ralentissement économique

Le bénéfice net ajusté de Gaz Métro a atteint 159,6 millions $ en 2009, c'est-à-dire 6,3 millions $ de plus que l'exercice précédent. Il en a résulté un bénéfice net ajusté de 1,32 $ par part, 0,05 $ de plus que l'exercice 2008. Malgré un contexte d'adversité économique généralisée, Gaz Métro a maintenu les distributions à ses associés à 1,24 $ par part en 2009, soit le même niveau que durant l'exercice précédent.

Gaz Métro continue à récolter les fruits de la stratégie qu'elle poursuit depuis plusieurs années en vue de diversifier, de façon prudente et ciblée, ses activités, ses territoires et ses opérations. Même si la distribution gazière au Québec demeure le vaisseau amiral de l'entreprise, les activités autres que la distribution gazière au Québec ont représenté plus de 25 % du bénéfice net ajusté de Gaz Métro en 2009, comparativement à 18 % en 2008. « Gaz Métro dispose d'un portefeuille d'activités résilientes et complémentaires qui offre l'équilibre et la stabilité recherchés par ses associés » a souligné Sophie Brochu.

1er trimestre 2010 : perspectives encourageantes

Gaz Métro a complété son premier trimestre de l'exercice 2010 avec un bénéfice net ajusté de 79,1 millions $, ou 0,66 $ par part. Il s'agit d'une augmentation de plus de 11 % du bénéfice net ajusté par rapport à la même période l'an dernier. Cette hausse est principalement due aux bons résultats de l'activité de distribution gazière au Québec et du secteur du transport de gaz naturel.

Depuis un an, le prix du gaz naturel offert par Gaz Métro à sa clientèle est inférieur à celui des six dernières années. Le gaz naturel est actuellement concurrentiel sur tous les marchés et par rapport à toutes les autres formes d'énergie.

La compétitivité du gaz naturel contribue à soutenir la vigueur de la signature de nouveaux contrats pour Gaz Métro. Ainsi, le nombre de nouveaux contrats signés au Québec au premier trimestre de 2010 dans les marchés résidentiel et commercial a augmenté de près de 15 % par rapport à la même période l'an dernier. Ce résultat surpasse même de plus de 2 % les contrats signés au premier trimestre de l'exercice 2008, une année où Gaz Métro avait connu un record en la matière.

En définitive, les résultats financiers du 1er trimestre de l'exercice en cours, ainsi que le contexte de marché relativement favorable permettent à Gaz Métro d'envisager l'année 2010 avec un optimisme prudent.

Dans la foulée de cette assemblée, Sophie Brochu a informé les associés que le conseil d'administration de Gaz Métro inc., commandité de Gaz Métro et filiale à part entière de Noverco Inc., poursuit l'analyse des différentes options qui s'offrent à Gaz Métro dans le contexte de la réforme du traitement fiscal des sociétés en commandite et des fiducies de revenus qui sont des « entités intermédiaires de placement déterminées » (EIPD).

À cet effet, un comité du conseil composé uniquement d'administrateurs indépendants a été créé pour évaluer les incidences des options envisagées sur le public investisseur et des discussions ont été amorcées avec l'Agence du revenu du Canada.

« L'intention est de maintenir la présence du public investisseur parmi les parties prenantes de Gaz Métro. Quel que soit le scénario retenu, il est prévu que celui-ci soit mis en œuvre vers le 30 septembre 2010 afin de bénéficier le plus longtemps possible du traitement fiscal attrayant que confère la structure actuelle » a, par ailleurs, mentionné Sophie Brochu.

Projets d'avenir : des solutions énergétiques porteuses et durables

Pour les mois à venir, Gaz Métro dispose de plusieurs projets qui nourrissent sa vision complémentaire et inclusive de l'énergie. Une vision qui mise sur la compatibilité entre énergie et environnement.

Gaz naturel pour véhicules (GNV) : Gaz Métro travaille à étendre sa portée commerciale dans le secteur du transport routier – responsable de 40 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec – où elle cible particulièrement les flottes de véhicules lourds roulant au carburant diesel. « Il est reconnu que les véhicules qui utilisent le gaz naturel permettent une réduction des émissions de GES de l'ordre de 25 % par rapport au diesel et aux autres carburants pétroliers. Il s'agit d'une solution existante et accessible pour réduire l'empreinte environnementale de l'activité économique. Nous avons bon espoir de donner vie à cette filière au Québec » a précisé Sophie Brochu.

Biométhanisation: La recherche de compatibilité entre énergie et environnement pave la voie à une autre opportunité commerciale pour Gaz Métro, celle de la biométhanisation des matières organiques. Gaz Métro travaille ainsi avec différents partenaires afin de définir les modalités techniques et économiques d'injection de ce nouveau type de gaz dans son réseau, le tout afin de continuer d'assurer un service fiable et sécuritaire.

Éolien : Gaz Métro et son partenaire Boralex Inc. ont obtenu, l'été dernier, un décret émis par le gouvernement du Québec qui a autorisé la construction de deux parcs éoliens sur les terres de la Seigneurie de Beaupré, totalisant une puissance installée de 272 mégawatts. La mise en service est prévue en décembre 2013. « 2010 sera notamment consacrée à l'élaboration de notre stratégie de financement pour ce projet d'environ 800 millions $ » a commenté Sophie Brochu.

De distributeur de gaz naturel à énergéticien

Appuyées sur les assises solides que sont le transport et la distribution du gaz naturel, les activités de Gaz Métro se déclinent aujourd'hui en opérations et projets énergétiques porteurs : la distribution d'électricité au Vermont, la production d'énergie éolienne, l'utilisation du gaz naturel comme carburant et la valorisation des matières organiques. « Notre ambition est de faire de Gaz Métro une entreprise d'avant-garde dans le domaine de l'énergie et un partenaire incontournable d'une société québécoise résolument tournée vers l'avenir » a conclu la présidente et chef de la direction de Gaz Métro, Sophie Brochu.

Rediffusion de l'assemblée annuelle

Les associés, médias et autres personnes intéressées sont invités à écouter un enregistrement du contenu audio ainsi que des diapositives de l'assemblée sur le site Internet de Gaz Métro dans la section « Webdiffusions ». Cet enregistrement sera disponible durant une période de 90 jours.

Gaz Métro en bref

Comptant plus de 3,5 milliards $ d'actifs, Gaz Métro est la principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec. Présente dans ce secteur réglementé depuis plus de 50 ans, Gaz Métro est devenue le fournisseur d'énergie de confiance de quelque 180 000 clients au Québec et 136 000 clients au Vermont et a su acquérir le savoir-faire et les compétences nécessaires pour diversifier ses activités au-delà du gaz naturel. Conformément à sa stratégie de croissance prudente, Gaz Métro a fait une entrée réussie sur le marché de la distribution d'électricité au Vermont et dans le développement de projets d'énergie éolienne au Québec. Offrant sur une base historique des distributions stables et solides et sachant se démarquer dans un marché concurrentiel, Gaz Métro se voue à la satisfaction de ses clients, de ses associés, de ses employés et des collectivités où elle est présente. Les parts de Gaz Métro se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole GZM.UN.

Mise en garde relativement aux déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse peut contenir des informations prospectives au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces informations prospectives tiennent compte des intentions, des projets, des attentes et des opinions de la direction de Gaz Métro inc. (GMi), le commandité de Gaz Métro, et sont fondées sur des renseignements qui sont actuellement à la disposition de la direction et des hypothèses à l'égard d'événements futurs. Les informations prospectives se remarquent par l'utilisation de mots comme « projette », « s'attend à », « estime », « prévoit », « a l'intention », « anticipe » ou « croit » ou d'autres expressions similaires, de même que les formes négatives et les conjugaisons de ceux-ci. Les informations prospectives mettent en cause des risques et incertitudes connus et inconnus ainsi que d'autres facteurs indépendants de la volonté de la direction. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de Gaz Métro et de GMi diffèrent de façon importante des attentes actuelles telles qu'exprimées dans les informations prospectives, notamment, sans limiter la généralité de ce qui précède, la teneur des décisions rendues par des organismes de réglementation,  la conjoncture économique générale, la position concurrentielle du gaz naturel par rapport aux autres sources d'énergie, la fiabilité des approvisionnements gaziers, l'intégrité du réseau de distribution gazière, la fluctuation des taux de change et les autres facteurs décrits dans chacune des notices annuelles 2009 de Gaz Métro et de GMi sous la rubrique « Risques susceptibles d'affecter les activités », ainsi que dans le rapport de gestion de Gaz Métro et de GMi pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009. Bien que les informations prospectives figurant aux présentes soient fondées sur ce que la direction juge être des hypothèses raisonnables, notamment qu'aucun changement imprévu du cadre législatif ou réglementaire et du contexte d'exploitation des marchés de l'énergie au Québec et dans l'état du Vermont n'aura lieu, et qu'aucun évènement important survenant autrement que dans le cours normal des activités, tel un désastre naturel ou un autre sinistre, n'aura lieu, et les autres hypothèses décrites dans le rapport de gestion de Gaz Métro et de GMi pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, la direction ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces informations prospectives. Ces informations prospectives sont présentées à la date des présentes et la direction n'a pas l'obligation de les mettre à jour ni de les réviser afin de tenir compte de faits nouveaux ou de circonstances nouvelles sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

Indicateurs ajustés non normalisés selon les PCGR

La direction de Gaz Métro croit que la présentation de certains indicateurs « ajustés » tels que le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par part procure aux lecteurs des informations qu'elle juge utiles afin d'analyser sa performance financière. Ceux-ci ne sont cependant pas normalisés par les principes comptables généralement reconnus au Canada (PCGR) et ne devraient pas être considérés isolément ou comme substituts aux autres mesures de performance établies selon ces mêmes PCGR. Les résultats obtenus pourraient ne pas être comparables à des indicateurs similaires utilisés.

Pour plus de renseignements :

Médias
Marie-Noëlle Cano
Médias et relations publiques
514 598-3449

Investisseurs et analystes
Caroline Warren
Relations avec les investisseurs
514 598-3324
Retour aux nouvelles