Gaz Métro annonce de solides résultats pour l'exercice financier 2009

18 Novembre 2009 - Communiqués financiers

La situation concurrentielle favorable du gaz naturel et la diversité des opérations contribuent à la bonne performance financière

Montréal, le 18 novembre 2009 – Société en commandite Gaz Métro (TSX : GZM.UN, Gaz Métro) complète son exercice 2009 avec un bénéfice net ajusté de 159,6 millions $, ou 1,32 $ par part, en hausse de 6,3 millions $, ou 0,05 $ par part, comparativement à l’exercice précédent.1

« Nous sommes fiers d’annoncer de solides résultats financiers à nos associés. Quoiqu'elle ne soit pas à l'abri des aléas de la conjoncture économique mondiale, Gaz Métro se tire plutôt bien d’affaires en cette période de turbulence. Tablant sur son agilité commerciale, l'entreprise a pleinement saisi les occasions qu'offre depuis plusieurs trimestres la position concurrentielle du gaz naturel au Québec, notamment sur le marché industriel où il détrône le mazout lourd. Gaz Métro a par ailleurs récolté en 2009 les fruits de sa stratégie de diversification prudente et ciblée de ses activités et de ses marchés», a déclaré Sophie Brochu, présidente et chef de la direction.

« Notre participation dans le système de transport Gazoduc Trans Québec & Maritimes, pour lequel l'Office national de l'énergie a accordé en cours d'exercice un redressement substantiel du taux de rendement sur l’avoir propre, a été un important contributeur à notre bonne performance de 2009. Il en va de même de Green Mountain Power Corporation, le deuxième distributeur d’électricité en importance du Vermont que nous avons acquis en 2007, et qui a généré à lui seul un bénéfice net avant frais financiers de 15,7 millions $, soit près de 10 % de notre bénéfice net », a ajouté Sophie Brochu.

« Privilégiant la même dynamique de complémentarité, nous poursuivons résolument l’avancement de nos projets éoliens. Ces derniers ont obtenu cette année les permis environnementaux requis à leur implantation, franchissant du coup un pas de plus vers la concrétisation de valeur à long terme pour nos associés », a conclu Sophie Brochu.

Distribution des bénéfices

Gaz Métro a distribué 0,31 $ par part au cours de chacun des trimestres de l’exercice 2009, pour un total de 1,24 $ par part, soit le même niveau que durant l’exercice 2008. Elle a également versé 0,31 $ de distribution par part aux associés le 1er octobre dernier.

Gaz Métro a aujourd’hui déclaré, une distribution de 0,31 $ par part, payable le 5 janvier 2010, aux associés inscrits aux registres à la clôture des affaires le 15 décembre 2009. Gaz Métro prévoit verser des distributions de 0,31 $ par part au cours de chacun des trimestres de l’exercice 2010.

Analyse sectorielle

Distribution d’énergie au Vermont

Le bénéfice net généré par l’activité de distribution d’énergie au Vermont s’est accru de 5,1 millions $2 durant l’exercice 2009, malgré la baisse des volumes d’électricité distribués par Green Mountain Power Corporation (GMP). Cette solide performance est due, entre autres, à la hausse des revenus de participation de GMP dans Vermont Transco LLC, impliquée dans le transport d’électricité, à l’appréciation de la valeur du dollar américain par rapport au dollar canadien ainsi qu’à l’augmentation des volumes de gaz naturel distribués par Vermont Gas Systems, Inc. (VGS) découlant de températures relativement plus froides par rapport à l’exercice précédent.

Distribution de gaz naturel au Québec (Gaz Métro-daQ)

Au Québec, durant l’exercice 2009, Gaz Métro-daQ a signé 6 196 nouveaux contrats, lesquels ont contribué à l’augmentation du nombre de clients qui a atteint 179 370 au 30 septembre 2009. Le taux de pénétration du gaz naturel s’est établi à 19 % des nouvelles constructions résidentielles dans la grande région de Montréal. Le taux de satisfaction des nouveaux clients au Québec est demeuré élevé à 92 %.
 
Les efforts d'efficacité énergétique expliquent l'essentiel de la baisse de 1,8 % des volumes de gaz naturel dans le marché résidentiel en cours d'exercice. Gaz Métro encourage d'ailleurs les efforts de ses clients par le déploiement de programmes en efficacité énergétique et ce, tout en s’assurant que ses investisseurs y trouvent aussi leur compte. En conformité avec son cadre réglementaire, Gaz Métro-daQ a ainsi touché en 2009 la totalité de l’incitatif à la performance de 4,0 millions $ découlant de la réalisation de ses objectifs d’entreprise en matière d’efficacité énergétique, soit le même niveau que celui constaté durant l’exercice 2008.
 
Dans le marché commercial, la récession économique explique l'essentiel de la diminution de 3,0 % des volumes de gaz naturel par rapport à l'an dernier. Dans le marché industriel, la baisse de 19,9 % des volumes au cours de l’exercice 2009 s'observe principalement dans les secteurs de la métallurgie, des raffineries, de la pétrochimie et de la production d'électricité.
 
Globalement, Gaz Métro-daQ a enregistré une baisse de 7,2 millions $ de son bénéfice net. Ce résultat s'explique essentiellement par la diminution de 0,58 % du taux de rendement, incluant les gains de productivité anticipés, autorisé pour l’exercice 2009 par rapport à celui de 2008 et par la baisse des impôts et de la taxe sur le capital, lesquels sont inclus dans les tarifs chargés aux clients et subséquemment pris en charge par les associés. Ces éléments sont partiellement compensés par l’augmentation de la quote-part de l’excédent de rendement résultant principalement de la hausse des revenus générés par les ventes à court terme du service interruptible à des prix moyens plus importants que durant l’exercice précédent étant donné la position concurrentielle plus favorable du gaz naturel par rapport au mazout lourd.  
 
Transport de gaz naturel

Dans le secteur du transport de gaz naturel, Gaz Métro enregistre une hausse du bénéfice net de 0,3 million $ pour l’exercice 2009. Cette hausse est principalement attribuable à la reconnaissance, au deuxième trimestre de l’exercice 2009, de l’impact rétroactif favorable de 6,7 millions $ d’un ajustement tarifaire que l’Office national de l’énergie a approuvé le 19 mars dernier au niveau de Gazoduc Trans Québec & Maritimes Inc. (TQM), le tout portant sur les exercices 2007 et 2008, ainsi qu’au revenu d’intérêt de 0,8 million $ relié à cet ajustement tarifaire. Ces éléments favorables sont atténués par une baisse de rentabilité des activités de Portland Natural Gas Transmission System (PNGTS) et par l’effet ponctuel de l’enregistrement au cours de l’exercice 2008 d’un gain de 5,3 millions $ (après impôts) au niveau de PNGTS, relié au règlement partiel de la faillite de Calpine Corporation, un de ses anciens clients importants.

Entreposage de gaz naturel

Dans le secteur de l’entreposage de gaz naturel, Gaz Métro enregistre une hausse du bénéfice net ajustéde 1,1 million $ pour l’exercice 2009. Cette hausse s’explique principalement par une légère indexation des tarifs et par une diminution des frais financiers, reflet de la baisse des taux d’intérêt.

Services énergétiques et autres

Pour sa part, le secteur des services énergétiques enregistre une augmentation de 6,6 millions $ du bénéfice net ajusté3 pour l’exercice 2009. Cette hausse est principalement attribuable à une meilleure rentabilité de certaines filiales de Société en commandite Gaz Métro Plus dont Consulgaz Inc., Climatisation et Chauffage Urbains de Montréal, s.e.c. et HydroSolution s.e.c.

Projets de développement

Au niveau des projets éoliens de la Seigneurie de Beaupré, Gaz Métro et son partenaire Boralex inc. ont obtenu, le 7 juillet 2009, un décret émis par le gouvernement du Québec, sur recommandation du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, autorisant deux projets totalisant une puissance installée de 272 mégawatts. Les deux parcs éoliens sont prévus être mis en service au plus tard le 1er décembre 2013 sur les terres de la Seigneurie de Beaupré, propriété du Séminaire de Québec. Ayant franchi avec succès l’étape clé des approbations environnementales, le consortium pourra aller de l’avant avec les autres étapes prévues dans la réalisation de ces projets.
 
Du côté des initiatives de diversification des sources d’approvisionnement en gaz naturel, l’échéancier du projet de terminal méthanier Rabaska a été repoussé, des facteurs externes et des incertitudes prévalant dans les marchés financiers, les marchés de la commodité et de la construction ayant ralenti les discussions entre les partenaires du projet et Gazprom Marketing & Trading USA, Inc. Gaz Métro demeure d’avis qu’une correction de cette situation conjoncturelle est à prévoir dans l’avenir mais ne prévoit toutefois pas la signature d’ententes définitives à brève échéance.

Résultats trimestriels

Étant donné la nature saisonnière de ses opérations et la faiblesse habituelle de la demande en énergie durant les mois d’été, Gaz Métro enregistre historiquement une perte durant le quatrième trimestre de son exercice financier. La perte nette ajustéeenregistrée au cours du quatrième trimestre de l’exercice 2009 s’élève à 36,7 millions $, comparativement à 39,5 millions $ durant la période correspondante de l’exercice précédent, soit une amélioration des résultats de 2,8 millions $. La perte nette ajustée par part est de 0,31 $ au quatrième trimestre de l’exercice 2009, comparativement à 0,32 $ au quatrième trimestre de l’exercice précédent, soit une amélioration de 0,01 $ par part.


Conférence téléphonique

La Société tiendra une conférence téléphonique avec les analystes financiers le mercredi 18 novembre 2009 à 16 h (heure de l’Est) afin de discuter de ses résultats de l’exercice financier terminé le 30 septembre 2009. Sophie Brochu, présidente et chef de la direction, et Pierre Despars, vice président exécutif et chef des finances, seront les principaux conférenciers et une période de questions est prévue. Les médias et autres personnes intéressées sont invités à écouter cette conférence téléphonique.

La conférence sera diffusée en direct par téléphone et accessible en composant le 416 644-3426 ou sans frais le 1 800 731-5319. L'appel conférence sera également disponible par webdiffusion sur le site Internet de Gaz Métro (www.gazmetro.com/investisseurs) dans la section « Webdiffusions ».
 
Une rediffusion de la conférence sera ensuite disponible durant une période de 30 jours en composant le 416 640-1917 ou sans frais le 1 877 289-8525 (code d'accès : 4179945#). Il sera également possible de réentendre la conférence à l'adresse Internet susmentionnée au cours des 90 jours suivant l'appel.
 
Gaz Métro en bref

Comptant plus de 3,3 milliards $ d’actifs, Gaz Métro est la principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec. Présente dans ce secteur réglementé depuis plus de 50 ans, Gaz Métro est devenue le fournisseur d’énergie de confiance de quelque 180 000 clients au Québec et 136 000 clients au Vermont et a su acquérir le savoir-faire et les compétences nécessaires pour diversifier ses activités au-delà du gaz naturel. Conformément à sa stratégie de croissance prudente, Gaz Métro a fait une entrée réussie sur le marché de la distribution d’électricité au Vermont et dans le développement de projets d’énergie éolienne au Québec. Offrant sur une base historique des distributions stables et solides et sachant se démarquer dans un marché concurrentiel, Gaz Métro se voue à la satisfaction de ses clients, de ses associés, de ses employés et des collectivités où elle est présente. Les parts de Gaz Métro se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole GZM.UN. www.gazmetro.com
 
Mise en garde relativement aux déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse peut contenir des informations prospectives au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces informations prospectives tiennent compte des intentions, des projets, des attentes et des opinions de la direction de Gaz Métro inc. (GMi), le commandité de Gaz Métro, et sont fondées sur des renseignements qui sont actuellement à la disposition de la direction et des hypothèses à l’égard d’événements futurs. Les informations prospectives se remarquent par l’utilisation de mots comme « projette », « s’attend à », « estime », « prévoit », « a l’intention », « anticipe » ou « croit » ou d’autres expressions similaires, de même que les formes négatives et les conjugaisons de ceux-ci. Les informations prospectives mettent en cause des risques et incertitudes connus et inconnus ainsi que d’autres facteurs indépendants de la volonté de la direction. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de Gaz Métro et de GMi diffèrent de façon importante des attentes actuelles telles qu’exprimées dans les informations prospectives, notamment, sans limiter la généralité de ce qui précède, la teneur des décisions rendues par des organismes de réglementation,  la conjoncture économique générale, la position concurrentielle du gaz naturel par rapport aux autres énergies, la fiabilité des approvisionnements gaziers, l’intégrité du réseau de distribution gazière, la fluctuation des taux de change et les autres facteurs décrits dans chacune des notices annuelles de Gaz Métro et de GMi sous la rubrique « Risques susceptibles d’affecter les activités », ainsi que dans le rapport de gestion de Gaz Métro et de GMi pour l’exercice terminé le 30 septembre 2009. Bien que les informations prospectives figurant aux présentes soient fondées sur ce que la direction juge être des hypothèses raisonnables, notamment qu’aucun changement imprévu du cadre législatif ou réglementaire et du contexte d’exploitation des marchés de l’énergie au Québec et dans l’état du Vermont n’aura lieu, et qu’aucun évènement important survenant autrement que dans le cours normal des activités, tel un désastre naturel ou un autre sinistre, n’aura lieu, et les autres hypothèses décrites dans le rapport de gestion de Gaz Métro et de GMi pour l’exercice terminé le 30 septembre 2009, la direction ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces informations prospectives. Ces informations prospectives sont présentées à la date des présentes et la direction n’a pas l’obligation de les mettre à jour ni de les réviser afin de tenir compte de faits nouveaux ou de circonstances nouvelles sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’y obligent. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

Indicateurs ajustés non normalisés selon les PCGR

La direction de Gaz Métro croit que la présentation de certains indicateurs « ajustés » tels que le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par part procure aux lecteurs des informations qu’elle juge utiles afin d’analyser sa performance financière. Ceux-ci ne sont cependant pas normalisés par les principes comptables généralement reconnus au Canada (PCGR) et ne devraient pas être considérés isolément ou comme substituts aux autres mesures de performance établies selon ces mêmes PCGR. Les résultats obtenus pourraient ne pas être comparables à des indicateurs similaires utilisés par d’autres émetteurs et ne doivent donc être considérés qu’à titre d’information complémentaire.

1Le bénéfice net ajusté exclut un ajustement défavorable non monétaire lié aux impôts futurs de 1,1 million $ pour l’exercice 2009 (ajustement favorable non monétaire de 1,1 million $ pour l’exercice 2008)
2Net des frais financiers
3Le bénéfice net ajusté (perte nette ajustée) exclut les ajustements non monétaires reliés aux impôts futurs


Pour consulter le communiqué de presse complet

Pour plus de renseignements :  
  
Investisseurs et analystes  
Caroline Warren 
Relations avec les investisseurs 
514 598-3324 

Médias
Marie-Noëlle Cano 
Médias et relations publiques 
514 598-3449

Retour aux nouvelles