Gaz Métro annonce ses résultats de l'exercice financier 2006

15 Novembre 2006 - Communiqués financiers

Montréal, le 15 novembre 2006 – Société en commandite Gaz Métro (TSX : GZM.UN, Gaz Métro) a dévoilé aujourd'hui ses résultats pour l'exercice financier s'étant terminé le 30 septembre 2006.  Le bénéfice des associés s'est établi à 147,2 millions $, ou 1,25 $ par part.  Ce résultat est inférieur de 7,2 millions $ à celui de l'exercice précédent, lequel s'était soldé par un bénéfice de 154,4 millions $, ou 1,33 $ par part. 

La diminution du bénéfice des associés est attribuable à une combinaison de facteurs, dont la baisse du taux de rendement de base autorisé et du rendement incitatif à la performance sur l'avoir investi dans l’activité de distribution gazière ainsi qu'une baisse des impôts présumés récupérables à même les tarifs de distribution. S'ajoutent des éléments non récurrents qui avaient été constatés en 2005 dans les coentreprises Gazoduc Trans Québec & Maritimes (TQM) et Câble VDN (devenue MTO Télécom), ainsi qu'une hausse des frais d'intérêts reliés au financement des investissements dans les filiales et autres participations. 

 « Nos efforts d'implantation dans les marchés résidentiel et commercial portent fruit avec 
7 978 nouveaux clients et un taux de pénétration de 20 % dans le secteur des nouvelles constructions résidentielles de la grande région de Montréal.  Cependant, la hausse généralisée et la volatilité accrue des prix de l'énergie observées au cours des dernières années incitent, à raison, notre clientèle à multiplier les initiatives en matière d'efficacité énergétique, limitant d'autant la progression des volumes livrés.  Nous demeurons tout de même confiants qu'une utilisation plus répandue de la bonne énergie à la bonne place se traduira par une demande accrue pour le gaz naturel dans les années à venir », a commenté Robert Tessier, président et chef de la direction.

« Nous avons également poursuivi notre développement conformément au plan stratégique adopté l’automne dernier.  Gaz Métro vise à être reconnue comme un distributeur nord-américain de services et de solutions énergétiques, investissant dans des projets ciblés, créateurs de valeur et affichant un profil de risque similaire.  Dans cette foulée, nous avons, au cours des 12 derniers mois, procédé à une offre pour l’acquisition d’un distributeur électrique au Vermont et avons conclu un partenariat avec Dalkia pour le développement de centrales de chauffage et climatisation urbains », d’ajouter monsieur Tessier.

Résultats consolidés

Au cours de l’exercice 2006, les revenus consolidés de Gaz Métro s'élèvent à 2 003,8 millions $, en  hausse de 10,8 %, ou 195,6 millions $, par rapport à l’exercice financier 2005. Cette hausse reflète principalement l'augmentation de 16,7 % du prix moyen du gaz de réseau qui est passé de 6,75 $ le gigajoule en 2005, à 7,88 $ le gigajoule en 2006. Il faut toutefois rappeler que le gaz naturel acheté par la Société, pour les clients au Québec, est facturé au coût d’acquisition, ne créant ainsi aucun impact direct sur la marge bénéficiaire brute ou sur le bénéfice des associés.

La marge bénéficiaire brute consolidée s'est accrue de 13,2 millions $, ou 2,3 %, pour atteindre  576,3 millions $, en raison notamment de la consolidation pour l'année complète des résultats du groupe Intragaz et d'HydroSolution, ainsi que de l'augmentation de la marge bénéficiaire brute de l'activité de distribution au Québec.  La  marge bénéficiaire brute consolidée reflète par ailleurs la diminution (de 100 % à 50 %) de la participation de Gaz Métro dans Climatisation et Chauffage Urbains de Montréal (CCUM), lors du transfert de 50 % des parts de celle-ci à CDH Solutions & Opérations, le 14 février dernier.

Les flux consolidés de trésorerie générés par l’exploitation, avant variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, s’établissent à 297,3 millions $ pour l'exercice 2006, en baisse de 48,2 millions $ comparativement à l'exercice 2005.  Cette réduction est principalement attribuable à  la variation importante des comptes de stabilisation tarifaire, conséquence des températures plus chaudes que l’année dernière observées au cours des 12 derniers mois.

Distribution des bénéfices

Les distributions par part ont été de 1,33 $ pour l’exercice 2006, comparativement à 1,36 $ lors de l'exercice précédent, suite à la réduction de la distribution trimestrielle de 0,34 $ à 0,31 $ annoncée le 3 mai 2006.  Gaz Métro inc. a aujourd’hui déclaré, à titre de commandité de Gaz Métro, une distribution de 0,31 $ par part, payable le 3 janvier 2007, aux associés inscrits aux registres à la clôture des affaires le 15 décembre 2006.

Secteur de la distribution de gaz naturel

Les volumes (normalisés au Québec en fonction de la température) vendus au cours de l'exercice 2006 totalisent 5 717 millions de mètres cubes, soit une hausse de 1,8 % par rapport aux 5 618 millions de mètres cubes distribués en 2005. Cette hausse des livraisons est largement attribuable à l'augmentation des ventes à court terme à des clients industriels interruptibles.

Cette hausse des volumes, combinée à des transactions de cession à prime de capacité de transport et d’entreposage, a permis d'augmenter la marge bénéficiaire brute du secteur de 1,2 % par rapport à l'exercice précédent, pour atteindre 485,2 millions $. Le bénéfice des associés découlant de cette activité est cependant en baisse de 4,4 millions $, à 
123,1 millions $ comparativement à 127,5 millions $ pour l'exercice 2005, suite principalement à l'augmentation des frais d’exploitation et des dépenses d'amortissement reliées aux immobilisations.

Le 26 septembre 2006, la Régie de l’énergie a approuvé les tarifs applicables pour l’exercice débutant le 1er octobre 2006 pour l’activité de distribution de gaz naturel au Québec. Ces tarifs ont fait l’objet d’une entente entre Gaz Métro et les différents intervenants reconnus par la Régie avant d’être approuvés par cette dernière. Ils représentent pour les clients une hausse moyenne de 5,35 % de leur facture pour les services de distribution, de transport et d’équilibrage. Le prix du gaz naturel, lorsque fourni par Gaz Métro, continue de varier mensuellement pour refléter l’évolution des prix d’acquisition du gaz.

Les tarifs de distribution approuvés par la Régie comprennent un taux de rendement sur l’avoir des associés de 9,57 % pour l’exercice 2007, soit 8,73 % selon la formule d’établissement du taux de rendement de base, plus 0,84 % de bonification calculée à partir des gains de productivité anticipés. Il s’agit d’un taux de rendement après impôts présumés sur l’avoir des associés affecté à l’activité de distribution de gaz naturel au Québec. Pour l’exercice financier 2006, le taux de rendement autorisé était de 9,33 %, incluant une bonification de 0,38 % et le taux de rendement réalisé s’est établi à
9,66 %, soit 0,33 % de plus que projeté dans les tarifs, suite à l'enregistrement d'une quote-part d'un excédent de rendement qui représente 3,2 millions $.

Au Vermont, l'organisme de réglementation, le Vermont Public Service Board (VPSB), a autorisé, à partir de l'exercice 2007, un nouvel encadrement réglementaire pour Vermont Gas Systems, Inc. (VGS), lequel intègre un mécanisme d'ajustement du prix du gaz vendu aux clients qui reflètera son coût d'acquisition.  Le VPSB a également approuvé les tarifs de VGS, en vigueur depuis le 1er octobre 2006, lesquels reflètent un taux de rendement sur l’avoir de 10,5 %.
Secteur du transport de gaz naturel

Le bénéfice des associés provenant des activités de transport de gaz naturel pour l'exercice 2006 atteint 22,3 millions $, comparativement à 24,7 millions $ pour l'exercice 2005.  Cette baisse de 2,4 millions $ est principalement attribuable au renversement, l'année dernière, d'une réserve reliée à un litige de TQM, compensée en partie cette année par l'enregistrement de la quote-part du règlement préliminaire de la faillite d'un ancien client de Portland Natural Gas Transmission System (PNGTS).

Secteur de l'entreposage de gaz naturel

Le secteur de l'entreposage de gaz naturel est constitué de la participation de Gaz Métro dans le groupe Intragaz depuis le 1er janvier 2005.

Pour l'année financière 2006, le bénéfice provenant de ce secteur a progressé de 2,1 millions $, pour atteindre 5,6 millions $.  Cette hausse est due, outre la comptabilisation de douze mois d'activités, à l’encaissement, par Intragaz, d’un solde de prix de vente sur un actif qui avait été présumé non recouvrable au moment de l’acquisition de la participation, ainsi qu'au règlement favorable d’un litige.

Secteur des services énergétiques et autres activités

Le secteur des services énergétiques et autres activités a dégagé un bénéfice net de 3,7 millions $ pour l'exercice 2006, comparativement à 5,0 millions $ pour l’exercice précédent. Cette baisse de 1,3 million $ est principalement reliée à l'enregistrement, l'exercice précédent, d'un revenu ponctuel de 2,5 millions $ provenant d'une entente commerciale chez Câble VDN (devenue MTO Télécom).

Le 14 février 2006, Gaz Métro a annoncé que sa filiale à part entière, Société en Commandite Gaz Métro Plus (Gaz Métro Plus), société-mère de CCUM, venait de s’associer à Dalkia, un partenaire de renommée internationale dans le domaine de la production d’énergie et du chauffage urbain.

Offre d'acquisition dans le secteur de la distribution électrique

Le 22 juin dernier, Gaz Métro a annoncé une offre pour l’acquisition de Green Mountain Power  Corporation (GMP), le deuxième plus important distributeur d’électricité dans l’État du Vermont, par l’entremise de sa filiale à part entière Northern New England Energy Corporation (anciennement Northern New England Gas Corporation). Le prix offert est de 35,00 $ US par action, pour un montant total approximatif de 187 millions $ US. Le 31 octobre 2006, les actionnaires de GMP ont approuvé la transaction dans une proportion de plus de 97 %. Ce vote favorable est un pas de plus dans le processus d'approbation qui devrait se conclure vers le mois de juin 2007.

La transaction demeure sujette à l’approbation des organismes de réglementation au niveau de l’État du Vermont et au niveau fédéral américain.

Projets en développement

Au cours de l'exercice 2006, la Société a consacré 7,6 millions $ en frais de développement nets comparativement à
6,3 millions $ lors de l’exercice précédent.  La majorité de ces fonds, soit 6,6 millions $, a été destinée au projet de terminal méthanier Rabaska, en hausse de 0,2 million $ par rapport à l'exercice précédent.  Ces dépenses continuent d'être entièrement imputées aux résultats et continueront de l'être, tant et aussi longtemps que Gaz Métro n'aura pas acquis un degré d'assurance raisonnable que le projet générera des bénéfices futurs.

Pour l'exercice 2007, Gaz Métro n'entrevoit pas de dépenses significatives reliées à ce projet.  Le Bureau des audiences publiques sur l'environnement (BAPE) devrait déposer ses recommandations au printemps 2007.  

Événements récents

Le 10 octobre 2006, Gaz Métro a conclu un placement privé de 50 millions $ auprès de SNC-Lavalin inc., un des actionnaires ultimes de son commandité.  Gaz Métro a ainsi émis
2 913 753 parts au prix de 17,16 $ par part.

Le 31 octobre 2006, le gouvernement fédéral a proposé des modifications importantes au régime fiscal des entités intermédiaires cotées en bourse, dont fait partie Gaz Métro.  Le plan prévoit, entre autres, l'imposition de ces entités au même titre que les corporations, effectif en 2011 pour les sociétés existantes.  Gaz Métro évalue à l'heure actuelle les impacts de ces modifications qui, si elles sont approuvées, entreraient en vigueur à compter du 1er octobre 2010 dans son cas.

Conférence téléphonique

Société en commandite Gaz Métro tiendra une conférence téléphonique avec les analystes financiers pour discuter de ses résultats financiers de l’exercice 2006, le mercredi 15 novembre 2006 à 16h00 (heure de l’Est). Les personnes intéressées sont invitées à écouter la conférence téléphonique. Robert Tessier, président et chef de la direction ainsi que Pierre Despars, vice président exécutif, Finances et développement des affaires, seront les conférenciers.

La conférence sera diffusée en direct par téléphone et sera aussi disponible par webdiffusion sur le site Internet de Gaz Métro (www.gazmetro.com/investisseurs) dans la section «Webdiffusions». Une rediffusion de la conférence sera ensuite disponible sur le site Internet de la Société pendant 90 jours.

Pour participer à la conférence :
Amérique du Nord: 1-866-521-6084
International: 780-409-1668
# de conférence: 9721150 (requis pour accéder à l'appel conférence)

Pour écouter la conférence en différé (jusqu'au 15 décembre 2006) :
Amérique du Nord : 1-800-365-8354
International: 402-220-2881
Code d'accès: 9721150

Gaz Métro en bref

Avec plus de 2,7 milliards $ d’actifs et plus de 1 500 employés au Québec, Gaz Métro est une grande entreprise énergétique québécoise et l’un des plus importants distributeurs de gaz naturel au Canada. Gaz Métro dessert quelque 167 000 clients au Québec avec un réseau de conduites souterraines de près de 10 000 km. Une filiale, Vermont Gas Systems, dessert environ 38 000 clients.

Gaz Métro détient par ailleurs des participations financières importantes dans deux entreprises de transport de gaz naturel (Gazoduc Trans Québec & Maritimes et Portland Natural Gas Transmission System) et dans une entreprise spécialisée dans les réservoirs souterrains d’entreposage de gaz naturel (Groupe Intragaz). Une filiale de Gaz Métro, Gaz Métro Plus, offre des services d’entretien et de réparation d’équipements au gaz naturel, de climatisation et de chauffage urbains (CDH Solutions & Operations) et de location de chauffe-eau, dont des chauffe-eau électriques (HydroSolution). Par ses diverses filiales et coentreprises, Gaz Métro œuvre également dans les domaines du diagnostic et de la réhabilitation des réseaux d'aqueduc et d'eaux usées (Aqua Data et Aqua-Rehab) et de la fibre optique (MTO Télécom).

Contacts : 

Investisseurs et analystes 
Mathieu Lepage 
Relations avec les investisseurs
(514) 598-3324


Médias
Frédéric Krikorian
Affaires publiques et gouvernementales
(514) 598-3656

Retour aux nouvelles