Gaz Métro annonce ses résultats du troisième trimestre 2007

8 Août 2007 - Communiqués financiers

Montréal, le 8 août 2007 – Société en commandite Gaz Métro (TSX : GZM.UN, "Gaz Métro") annonce un bénéfice des associés de 177,2 millions $ pour les neuf premiers mois de l'exercice 2007, ou 1,47 $ par part, comparativement à 173,5 millions $, ou 1,48 $ par part à pareille date l'an dernier. Pour le troisième trimestre de l’exercice en cours, le bénéfice des associés s’établit à 1,1 million $, ou 0,01 $ par part comparativement à une perte de 0,1 million $ durant la même période de l’exercice précédent.

Sommaire des résultats consolidés 
La hausse du bénéfice du troisième trimestre est attribuable, entre autres, à l’inclusion depuis le   12 avril 2007 du bénéfice net de Green Mountain Power Corporation (GMP), ainsi qu'à la diminution des dépenses reliées au projet de terminal méthanier Rabaska. Ces mêmes facteurs, auxquels s'ajoute l’enregistrement de certains revenus non récurrents dans les filiales du secteur des services énergétiques et autres, expliquent la hausse de 2,1 % du bénéfice observée pour les neuf premiers mois de l'exercice 2007 par rapport à 2006.

"Le troisième trimestre en est un d’importance pour Gaz Métro, laquelle s'est notamment portée acquéreur de Green Mountain Power Corporation. Complétée en avril dernier, cette acquisition du second distributeur d’électricité en importance au Vermont s'arrime parfaitement avec la stratégie de diversification ciblée et prudente de nos activités dans le domaine de l'énergie", a indiqué Sophie Brochu, présidente et chef de la direction.

"Au Québec, nos efforts investis en matière de réglementation ont également porté fruit durant le trimestre. L’approbation par la Régie de l’énergie des modifications proposées au mécanisme incitatif permet un meilleur alignement de l’encadrement réglementaire à la réalité du marché dans lequel l’entreprise évolue. Par ailleurs, dans le cadre du dépôt du dossier tarifaire afférent à l’exercice 2008, nous avons proposé à la Régie des modifications à la formule présentement utilisée pour établir le taux de rendement autorisé sur l'avoir ordinaire présumé des associés, le tout afin de mieux refléter les risques d’affaires auxquels Gaz Métro doit faire face et les attentes du marché financier", a commenté Sophie Brochu.

"Finalement, le projet de terminal méthanier Rabaska a franchi une autre grande étape de son développement avec la publication, tout juste après la clôture du trimestre, d'un rapport favorable émis conjointement par le Bureau d'audiences publiques sur l’environnement du Québec et l'Agence canadienne d'évaluation environnementale", a ajouté Sophie Brochu.

Au cours du troisième trimestre de 2007, les revenus consolidés de Gaz Métro s’élèvent à 388,7 millions $, soit une hausse de 65,6 millions $, ou 20,3 %, par rapport à la même période l’an dernier. Cette hausse est principalement attribuable à la consolidation des ventes de GMP depuis le 12 avril 2007. Durant les neuf premiers mois de l’exercice 2007, les revenus consolidés affichent un recul de 113,5 millions $, ou 6,4 %, à 1 653,9 millions $. Cette baisse s’explique principalement par une diminution de 24 % du prix de vente moyen du gaz naturel sur la période, partiellement compensée par la consolidation des ventes de GMP.

L'augmentation des revenus de distribution générée par l’activité de distribution au Québec ainsi que l’impact relié à la consolidation de GMP ont permis à l'entreprise d'augmenter sa marge bénéficiaire brute consolidée de 12,9 millions $, ou 11,8 %, à  121,9 millions $  au cours du troisième trimestre de 2007 par rapport à la même période en 2006. Après neuf mois, la marge bénéficiaire brute se situe à 524,4 millions $, en hausse de 25,6 millions $, ou 5,1 %, comparativement à la période correspondante l’année dernière.

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, avant variation des éléments hors caisse du fonds de roulement, au cours du troisième trimestre de l’exercice en cours, s’établissent à 45,1 millions $, en hausse de 12,8 millions $ par rapport à la même période l’an dernier.  Ils atteignent 337,3 millions $ pour les neuf premiers mois de l'exercice 2007, en hausse de 39,2 millions $. Une température moyenne plus froide qu’au cours des neuf premiers mois de l’exercice précédent, favorisant ainsi une consommation accrue d’énergie, ainsi que la hausse des distributions reçues de Portland Natural Gas Transmission System (PNGTS) expliquent cette augmentation.

Distribution des bénéfices
Gaz Métro inc. a aujourd’hui déclaré, à titre de commandité de la Société, une distribution de 0,31 $ par part, payable le 1er octobre 2007 aux associés inscrits aux registres à la clôture des affaires le 15 septembre 2007.

Secteur de la distribution d’énergie
À la suite de l’acquisition de GMP, le secteur de la distribution d’énergie, qui s’appelait        « Secteur de la distribution de gaz naturel », a maintenant une portée plus large, englobant l’ensemble des activités de distribution d’énergie de Gaz Métro.

La perte des associés reliée aux activités du secteur de la distribution d’énergie a atteint   2,7 millions $ au troisième trimestre de l'exercice en cours, en baisse de 0,3 million $, ou 9,3 % par rapport au troisième trimestre de 2006. Le bénéfice des associés se situe à 157,8 millions $ après neuf mois, en hausse de 1,2 million $, ou 0,8 %.  Cette hausse est attribuable à l'augmentation des bénéfices reliés aux activités de distribution de gaz naturel, et à la consolidation des résultats de GMP depuis le 12 avril dernier, compensée partiellement par la dépense d’intérêts additionnelle reliée au financement de l’activité de GMP.  

Au troisième trimestre de 2007, les volumes de gaz naturel normalisés (en fonction de la température, au Québec) totalisent 1 265 millions de mètres cubes comparativement à      1 160 millions de mètres cubes en 2006, une hausse de 9,1 %. Pour les neuf premiers mois de l’exercice 2007, les volumes normalisés s’établissent à 5 336 millions de mètres cubes, en hausse de 13,8 % par rapport à l’an dernier. Cette progression, en grande partie expliquée par le début des activités de l'usine de cogénération de Bécancour, est également attribuable à une augmentation de la consommation au niveau du secteur métallurgie.

Le 15 mai dernier, Gaz Métro a proposé à la Régie de l’énergie, dans le cadre du dépôt de son dossier tarifaire pour l’exercice financier 2008, des modifications à la formule présentement utilisée pour établir le taux de rendement autorisé sur l’avoir ordinaire présumé des associés. Le début des audiences devant la Régie sur ce sujet est prévu vers la fin du mois d’août, pour l’obtention d’une décision finale au cours du mois de septembre 2007. 

Secteur du transport de gaz naturel
Le bénéfice généré par le secteur du transport de gaz naturel est en hausse de 0,1 million $ au troisième trimestre de l’exercice en cours, pour s’établir à 2,5 millions $. Pour les neuf premiers mois de l’année, le bénéfice est en baisse de 3,5 millions $ par rapport à l’an dernier pour s’établir à 11,2 millions $. Cette baisse cumulative est due, entre autres, à une diminution de la rentabilité de PNGTS à la suite de la perte de deux clients importants qui ont cessé de contribuer à ses résultats, à la baisse du taux de rendement autorisé sur les capitaux propres de Gazoduc Trans Québec & Maritimes, ainsi qu’à une hausse des charges financières reliées à ce secteur.

Secteur de l’entreposage de gaz naturel
Le bénéfice des associés relié aux activités du secteur de l’entreposage de gaz naturel s’établit à 0,3 million $ au troisième trimestre, en baisse de 0,8 million $ par rapport au troisième trimestre de l’exercice précédent. Pour les neufs mois de l’exercice 2007, le bénéfice est en baisse de 1,3 million $ pour s’établir à 2,2 millions $. Ces baisses s’expliquent principalement par l'enregistrement au premier trimestre de l’exercice précédent d'un revenu non récurrent, par une diminution du tarif applicable au site d’entreposage de Pointe-du-Lac suite à la décision rendue par la Régie de l’énergie le 6 juin dernier, ainsi que par une augmentation des charges financières attribuées à ce secteur.

Secteur des services énergétiques et autres activités
Au cours du troisième trimestre de 2007, le secteur des services énergétiques et autres activités a dégagé un bénéfice de 0,4 million $, comparativement à 1,0 million $ pour la même période l’an dernier. Pour les premiers neufs mois de l’exercice 2007, le bénéfice s’établit à 5,6 millions $, comparativement à 3,5 millions $ durant la période correspondante de 2006. La baisse enregistrée au troisième trimestre est principalement attribuable au fait qu’HydroSolution avait profité durant cette période, en 2006, de gains non récurrents reliés à la détention d’instruments financiers. La hausse enregistrée après neuf mois s’explique par la constatation partielle du gain reporté sur la vente en 2006 d'une partie des parts de Climatisation et Chauffage Urbains de Montréal, et par l'enregistrement d'un avantage fiscal non récurrent dans MTO Télécom Inc.

Développement des affaires
Le 5 juillet dernier, la Commission d’examen formée par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement et l’Agence canadienne d’évaluation environnementale a rendu public un rapport favorable au projet d'implantation du terminal méthanier Rabaska et des infrastructures connexes. La prochaine étape consiste à recevoir l’aval du gouvernement du Québec. Aucune dépense reliée à ce projet n'a été enregistrée aux résultats au cours du trimestre, contribuant ainsi à une économie nette, au niveau des frais de développement et autre, de 2,2 millions $ et de 5,1 millions $, respectivement en 2007, par rapport au trimestre et aux neufs mois terminés le 30 juin 2006.

Modifications législatives
Le 22 juin 2007, la Chambre des communes a adopté le projet de loi C-52 qui permet de mettre en vigueur les modifications à la Loi de l’impôt proposées dans le plan d’équité fiscale du ministre des Finances déposé le 31 octobre dernier et visant les fiducies de revenu et les sociétés en commandites (entités intermédiaires). Ces modifications auront pour effet de transférer le paiement de l’impôt sur le bénéfice au niveau de Gaz Métro (aujourd’hui fait par chacun des associés) au taux d’impôt applicable aux corporations à partir du 1er octobre 2010 et de considérer, pour les fins fiscales, les distributions de bénéfices après impôts comme des dividendes.

Dans l’état actuel, cette modification au régime fiscal entraînerait une diminution du bénéfice pouvant être distribué puisqu’il serait après impôts. L’impact pour les associés serait fonction du statut fiscal de chacun. Gaz Métro poursuit l’analyse des différentes options qui s’offrent à elle.

Conférence téléphonique
La Société tiendra une conférence téléphonique avec les analystes financiers pour discuter de ses résultats financiers du troisième trimestre 2007, le mercredi 8 août 2007 à 16 h 00 (heure de l’Est). Les personnes intéressées sont invitées à écouter la conférence téléphonique. Madame Sophie Brochu, présidente et chef de la direction, et monsieur Pierre Despars, vice président exécutif et chef des finances, y seront les principaux intervenants.

La conférence sera diffusée en direct par téléphone en composant le 1 800 732 6179 ou le 416 644 3414. La conférence sera aussi disponible par webdiffusion sur le site Internet de Gaz Métro (www.gazmetro.com/investisseurs) dans la section « Webdiffusions ».

Une rediffusion de la conférence sera disponible durant une période de 30 jours par téléphone au 1 877 289-8525 ou 416 640 1917 (code d'accès : 21240457#) et sur le site Internet de Gaz Métro durant les 90 jours suivant l’appel.
 
Gaz Métro en bref
Avec plus de 3,1 milliards $ d’actifs et plus de 1 500 employés au Québec, Gaz Métro est une grande entreprise énergétique québécoise et l’un des plus importants distributeurs de gaz naturel au Canada. Gaz Métro dessert quelque 167 000 clients au Québec grâce à un réseau de conduites souterraines de près de 10 000 km.

Par l’entremise de sa filiale à part entière NNEEC, Gaz Métro est active dans le secteur énergétique de la Nouvelle-Angleterre depuis 1986 et y emploie près de 300 personnes. NNEEC regroupe notamment Vermont Gas Systems, l'unique distributeur gazier du Vermont, de même que Green Mountain Power Corporation, le second distributeur d’électricité en importance de cet État.

Par des investissements dans des entreprises qu’elle détient en pleine propriété ou en partenariat avec d’autres investisseurs, Gaz Métro est active dans le transport et l’entreposage du gaz naturel ainsi que dans les services énergétiques et dans les réseaux d’aqueduc, d’égouts et de fibre optique. Gaz Métro participe également à différents projets de développement dans le secteur énergétique.

Sources : 

Investisseurs et analystes 
Caroline Warren
Relations avec les investisseurs
514 598-3324

Médias
Frédéric Krikorian
Affaires publiques et gouvernementales
514 598-3656

Retour aux nouvelles