Gaz Métro dépose au BAPE son mémoire sur le développement durable des gaz de shale

17 Novembre 2010 - Communiqués de presse

L’entreprise démontre l’importance de cette filière pour le développement économique et environnemental du Québec

Montréal, 17 novembre 2010 – Dans le cadre des audiences du Bureau des audiences publiques sur l’environnement (BAPE) concernant le Développement durable de l'industrie des gaz de shale au Québec, Gaz Métro a présenté aujourd’hui le résumé de son mémoire. L’entreprise reprenait les trois points principaux de son mémoire, soit la fiabilité et la sécurité de son réseau gazier, la place plus importante que pourrait prendre le gaz naturel au Québec et, finalement, les gains économiques et environnementaux qui découleraient du développement de la filière gazière.

« À titre d’expert en distribution de gaz naturel et en énergie, Gaz Métro souhaite apporter un éclairage sur la réflexion en cours. L’entreprise souhaite conscientiser la population sur les bénéfices que le Québec tire actuellement de la production de gaz de shale qui se fait ailleurs en Amérique et exposer les avantages qu’il pourrait retirer de la venue de cette nouvelle industrie sur son territoire, » a exprimé d’entrée de jeu Martin Imbleau, vice-président exploitation et projets majeurs de Gaz Métro, lors de sa présentation devant les commissaires du BAPE. 

Le gaz naturel représente près de 11 % du bilan énergétique québécois.  Ce gaz naturel qu’utilisent nos écoles, nos hôpitaux, nos industries et nos résidences est actuellement à un prix très concurrentiel, grâce notamment à l’augmentation de la production de gaz de shale, principalement aux États-Unis.  Cette  hausse de production se traduit par une baisse du prix du gaz naturel.  Une bonne nouvelle pour les clients de Gaz Métro, mais aussi pour tout le Québec.  En effet, depuis deux ans, les bas prix du gaz naturel ont  fait en sorte que plusieurs consommateurs ont substitué du mazout lourd par du gaz naturel. Résultat direct sur le bilan environnemental du Québec : une réduction de près de ½ million de tonnes de gaz à effet de serre (GES).

«Nous bénéficions donc maintenant, aux points de vue économique et environnemental, des retombées positives associées à la production du gaz de shale. Développer le potentiel gazier du Québec signifierait contribuer à maintenir les prix bas à moyen terme, ce qui facilite la substitution d’énergies polluantes et davantage émettrices de GES par du gaz naturel et ainsi améliorer le bilan environnemental du Québec, » a résumé monsieur Imbleau.

Le pétrole occupe 38 % du bilan énergétique du Québec, soit presque autant que l’électricité.  De plus, le Québec est le triste champion de la consommation de mazout lourd au Canada, avec près de 50 % de cette consommation.  La substitution d’énergies polluantes comme le mazout lourd, le mazout léger et le diésel par du gaz naturel représente une contribution notable et rapide à la lutte aux gaz à effet de serre. 

Gaz Métro a fait valoir qu’une réflexion sur la situation énergétique d’une société ne peut se faire en isolant une seule source d’énergie dans un territoire limité : l’énergie et l’environnement doivent être pensés dans une perspective globale. Les changements climatiques sont un enjeu qui n’a pas de frontières.  Utiliser le gaz naturel permet de réduire rapidement et mondialement les émissions de gaz à effet de serre.      

L’univers de l’énergie en est un de complémentarité. Le gaz de shale produit au Québec ne servirait pas à prendre la place des énergies renouvelables, mais à remplacer des volumes de gaz venant de l’Ouest canadien, ou encore à substituer des énergies plus polluantes.

« Accroître l’utilisation du gaz naturel pour certains usages permet de réduire immédiatement les émissions de gaz à effet de serre. L'occasion qui se présente aux Québécois est en ce sens unique, a souligné monsieur Imbleau à la fin de sa présentation.  À nous d'en faire un tremplin de prospérité collective et durable. »


Gaz Métro en bref
Comptant plus de 3,6 milliards de dollars d’actifs, Gaz Métro est la principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec. Présente dans ce secteur réglementé depuis plus de 50 ans, Gaz Métro est devenue le fournisseur d’énergie de confiance de quelque 182 000 clients au Québec et 136 000 clients au Vermont et a su acquérir le savoir-faire et les compétences nécessaires pour diversifier ses activités au-delà du gaz naturel. Conformément à sa stratégie de croissance prudente, Gaz Métro a fait une entrée réussie sur le marché de la distribution d’électricité au Vermont et dans le développement de projets d’énergie éolienne au Québec. Offrant sur une base historique des distributions stables et solides et sachant se démarquer dans un marché concurrentiel, Gaz Métro se voue à la satisfaction de ses clients, de ses associés, de ses employés et des collectivités où elle est présente. www.gazmetro.com


Pour plus de renseignements : 
 
 Médias et relations publiques  
 514 598-3449  
 www.gazmetro.com/salledepresse
 
 Des photos, vidéos (B-Roll) et logos de l’entreprise sont disponibles dans la médiathèque.

Retour aux nouvelles