Gaz Métro juge adéquat l'encadrement pour la cueillette d'informations supplémentaires et rappelle le rôle important du gaz naturel pour le Québec

9 Mars 2011 - Communiqués de presse

Montréal, 9 mars 2011 – Gaz Métro a pris connaissance du rapport remis au gouvernement du Québec par le Bureau des audiences publiques sur l'environnement (BAPE) concernant le Développement durable de l'industrie des gaz de shale au Québec et tient à rappeler l'importance du gaz naturel pour le développement économique et environnemental du Québec.

« Comme elle l'a déjà soutenu, Gaz Métro est heureuse de constater qu'un cadre adéquat est proposé au gouvernement du Québec pour permettre le développement sécuritaire de l'exploration et éventuellement de l'exploitation durable du gaz naturel au Québec, et ce, dans le respect des normes et des règles environnementales. De plus, Gaz Métro est d'avis que la position du gouvernement devrait notamment permettre la cueillette encadrée d'informations importantes sur le potentiel technique et économique de cette nouvelle filière, » a souligné Martin Imbleau, vice-président Exploitation et projets majeurs, Gaz Métro.

À titre d'experte en distribution de gaz naturel et en énergie et comme participante à l'audience publique du BAPE, Gaz Métro souhaite rappeler le rôle important que le gaz naturel peut continuer à jouer dans le portefeuille énergétique du Québec et aussi celui de l'Amérique du Nord.

La place plus importante que devrait prendre le gaz naturel au Québec demeure plus que jamais d'actualité. Développer le potentiel gazier du Québec faciliterait le remplacement par du gaz naturel d'énergies polluantes et davantage émettrices de gaz à effet de serre (GES).  

Le processus rigoureux entrepris par le BAPE afin de remplir le mandat qui lui a été confié par le gouvernement du Québec démontre l'importance accordée à l'encadrement approprié de la production gazière au Québec. Gaz Métro souhaite souligner les efforts considérables déployés par la Commission pour obtenir des réponses aux questions soulevées et établir ses recommandations. Gaz Métro offre son soutien et continuera à collaborer, comme à son habitude.

Gaz Métro en bref

Comptant plus de 3,6 milliards de dollars d'actifs, Gaz Métro est la principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec. Présente dans ce secteur réglementé depuis plus de 50 ans, Gaz Métro est devenue le fournisseur d'énergie de confiance de plus de 180 000 clients au Québec et de 136 000 clients au Vermont et a su acquérir le savoir-faire et les compétences nécessaires pour diversifier ses activités au-delà du gaz naturel. Conformément à sa stratégie de croissance prudente, Gaz Métro est présente sur le marché de la distribution d'électricité au Vermont et dans le développement de projets d'énergie éolienne au Québec. Sachant se démarquer sur un marché concurrentiel, Gaz Métro se voue à la satisfaction de ses clients, de ses associés, de ses employés et des collectivités où elle est présente. www.gazmetro.com

- 30 -

Pour plus de renseignements :
Médias et relations publiques
514 598-3449

COMPLÉMENT D'INFORMATION

La place du gaz naturel au Québec

En octobre dernier, Gaz Métro avait présenté un mémoire au BAPE afin de démontrer, entre autres, l'importance du gaz naturel pour le Québec. L'entreprise présentait trois points principaux dans son mémoire, soit la fiabilité et la sécurité de son réseau gazier, la place plus importante que pourrait prendre le gaz naturel au Québec et, finalement, les gains économiques et environnementaux qui découleraient du développement de la filière gazière.

Le gaz naturel représente près de 11 % du bilan énergétique québécois.  Ce gaz naturel qu'utilisent nos écoles, nos hôpitaux, nos industries et nos résidences est actuellement offert à un prix très concurrentiel, grâce notamment à l'augmentation de la production de gaz de shale, principalement aux États-Unis.  Cette  hausse de production se traduit par une baisse du prix du gaz naturel, une bonne nouvelle pour les clients de Gaz Métro, mais aussi pour tout le Québec.  En effet, depuis deux ans, les bas prix du gaz naturel ont  fait en sorte que plusieurs consommateurs ont remplacé le mazout lourd par du gaz naturel. Résultat direct sur le bilan environnemental du Québec : une réduction de près de ½ million de tonnes de GES.

Le Québec bénéficie donc maintenant, tant au point de vue économique qu'environnemental, des retombées positives associées à la production du gaz de shale. Développer le potentiel gazier du Québec dans un cadre sécuritaire signifierait contribuer à maintenir les prix bas à moyen terme, ce qui facilite le remplacement  d'énergies polluantes et davantage émettrices de GES par du gaz naturel, permettant ainsi d'améliorer le bilan environnemental du Québec.  

Rappelons que les produits  pétroliers comme le mazout et le diesel occupent 38 % du bilan énergétique du Québec, soit presque autant que l'électricité.  De plus, le Québec est le triste champion de la consommation de mazout lourd au Canada, avec plus de 35 % (en 2010) de cette consommation.  Le remplacement d'énergies polluantes, comme le mazout lourd, le mazout léger et le diésel, par du gaz naturel représente une contribution notable et rapide à la lutte aux GES, et ce, dans plusieurs secteurs d'activité, notamment le transport lourd. 

Gaz Métro continue de faire valoir qu'une réflexion sur la situation énergétique d'une société ne peut se faire en isolant une seule source d'énergie dans un territoire limité : l'énergie et l'environnement doivent être pensés dans une perspective globale. Les changements climatiques constituent un enjeu qui n'a pas de frontières.  Utiliser le gaz naturel permet de réduire rapidement et mondialement les émissions de GES.      

L'univers de l'énergie en est un de complémentarité. Le gaz de shale produit au Québec ne servirait pas à prendre la place des énergies renouvelables, mais à remplacer des volumes de gaz venant de l'Ouest canadien, ou encore à substituer des énergies plus polluantes.

Retour aux nouvelles