Gaz Métro mise sur le gaz naturel liquéfié dans le secteur du transport lourd

4 Février 2013 - Communiqués de presse

Le gaz naturel : une solution économique et environnementale aux carburants traditionnels

Montréal, le 4 février 2013
- Gaz Métro est fière de faire le point sur les réalisations qui s'inscrivent dans le cadre de son plan de développement du gaz naturel liquéfié (GNL). Celui-ci vise d'abord à approvisionner, par la participation indirecte de Gaz Métro dans Gaz Métro Solutions Transport, S.E.C. (GMST), l'industrie du transport lourd au Québec et dans l'est du Canada et ensuite à évaluer la possibilité de transporter le GNL par camions pour desservir des régions éloignées de son réseau de gazoduc.

Ainsi, GMST travaille depuis 2010 avec de nombreux partenaires et entreprises de transport routier afin que les transporteurs d'ici bénéficient des avantages économiques et environnementaux importants du gaz naturel par rapport au diesel. GMST joue pleinement son rôle d'expert et de leader dans le développement et la réalisation de projets de développement de flottes alimentées en GNL. D'ailleurs, GMST possède et opère au Québec, sur les sites de Transport Robert, deux stations privées d'approvisionnement : une en banlieue de Montréal, sur la Rive-Sud, et l'autre dans la région de Québec (unité mobile). Elle en possède et opère une troisième en Ontario dans la région de Mississauga.

Les réalisations et les projets en cours

Dans le domaine du transport lourd, grâce aux investissements réalisés par GMST en infrastructures (stations d'approvisionnement) :

  • Transport Robert 1973 Ltée (Transport Robert) prévoit avoir sur la route, au début de l'été 2013, 130 camions fonctionnant au GNL, sur un total de 180 camions commandés.
  • Transport YN.-Gonthier inc. opère ses deux premiers camions au GNL depuis octobre 2012.
  • Une première dans l'est du Canada : Camions Excellence Peterbilt inc. rend maintenant disponible, en location à court terme, un camion lourd au GNL.

Dans le domaine du transport maritime :

    La Société des traversiers du Québec (STQ)  a annoncé l'achat de trois traversiers au GNL, qui pourront s'approvisionner auprès de GMST :

    • Un traversier pour Matane - Baie-Comeau - Godbout;
    • Deux traversiers pour Tadoussac - Baie-Sainte-Catherine.

    Dans le domaine du transport ferroviaire :

    GMST contribue, par la fourniture de GNL, au projet de développement d'une locomotive au GNL en collaboration avec Westport Innovations, le Canadien National et Electro-Motive Diesel inc. (EMD).

    Les projets en développement

    • GMST est en discussion avec plusieurs transporteurs intéressés à commander, au cours des prochains mois, des camions qui fonctionneront au GNL.
    • Il y aura déploiement d'un réseau public de ravitaillement sur le corridor des autoroutes 20 et 401 afin de  renforcer et de compléter le réseau d'approvisionnement privé actuel. Ce réseau public pourra aussi éventuellement se greffer au réseau nord-américain et ainsi permettre aux transporteurs de circuler partout en Amérique du Nord en utilisant le gaz naturel comme carburant. La première étape de ce déploiement sera l'implantation de stations publiques à Rivière-du-Loup, à Lévis et à Cornwall, et leur mise en service prévue d'ici la fin 2013. Deux stations d'approvisionnements mobiles ont été commandées pour en accélérer l'ouverture. Dans une seconde phase, deux stations publiques supplémentaires viendront s'ajouter à ce réseau : une à l'est de Toronto et l'autre en banlieue de Montréal, sur la Rive-Sud.

    Besoin en GNL : répondre à la demande

    En raison de la prévision de progression rapide de la demande sur le marché du GNL, notamment par les activités de GMST à qui Gaz Métro vend un service de liquéfaction, Gaz Métro envisage présentement différentes solutions afin d'augmenter la disponibilité du GNL au Québec dont l'ajout par elle-même ou par l'entremise d'une filiale, de capacité de liquéfaction à même son usine de liquéfaction, stockage et regazéification (LSR). Cette avenue serait conditionnelle à ce que les analyses financières requises démontrent sa faisabilité ainsi qu'au succès des démarches réglementaires subséquentes appropriées, le moment venu. Rappelons que l'usine LSR, qui sert à l'approvisionnement des clients de Gaz Métro en périodes de pointe, est située dans l'est de Montréal et en activité depuis plus de 40 ans. La capacité actuelle d'entreposage des deux réservoirs existants étant amplement suffisante pour les besoins actuels de ses clients, Gaz Métro procède présentement à la réalisation de l'ingénierie de base (FEED) d'un projet qui porte uniquement sur l'ajout de capacité de liquéfaction pour les besoins en GNL. Celle-ci devrait être complétée d'ici la fin mars. Par la suite, advenant la conclusion d'ententes contractuelles importantes avec des clients dont GMST, un appel d'offres pourrait  suivre, en avril, pour l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction (EPC) d'une unité de liquéfaction additionnelle.

    L'avantage environnemental du gaz naturel

    En matière de gaz à effet de serre (GES) au Québec, le secteur du transport est celui qui en produit le plus avec 43,5 % des émissions totales en 2009. Le transport routier de marchandises, avec ses véhicules lourds au diesel, est responsable de 30,3 % de celles-ci, ce qui fait de ce segment une cible importante de réduction d'émissions de GES. Le gaz naturel en émettant jusqu'à 25 % de moins que le diesel, devient l'alternative de premier choix.

    L'avantage économique du gaz naturel

    Le carburant est l'un des premiers postes budgétaires en importance dans l'industrie du transport, et le gaz naturel peut être jusqu'à 40 % plus économique que le diesel. En utilisant le gaz naturel comme carburant, les entreprises ne font pas qu'améliorer leur empreinte environnementale, elles réduisent aussi leurs frais d'exploitation.

    Gaz Métro Solutions Transport en bref
    Gaz Métro Solutions Transport (GMST), une filiale indirecte, créée en 2010, est une filiale de Gaz Métro, le principal distributeur de gaz naturel au Québec, et a été mise sur pied pour développer le marché du transport au gaz naturel, la seule alternative disponible pour déplacer le diesel dans le transport lourd. Le mandat de GMST est de développer le marché du gaz naturel comme carburant, sous forme comprimée et liquéfiée. Plus économique et plus écologique, l'utilisation du gaz naturel dans le secteur du transport a un vaste potentiel commercial. www.gazmetrost.com

    Gaz Métro en bref
    Comptant plus de 5 milliards de dollars d'actifs, Gaz Métro est un important distributeur d'énergie. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, elle y exploite un réseau de conduites souterraines de plus de 10 000 km qui dessert 300 municipalités et rejoint plus de 185 000 clients. Gaz Métro est aussi présente au Vermont où elle dessert quelque 300 000 clients. Elle y est active sur le marché de la production d'électricité et celui de la distribution d'électricité et de gaz naturel. Gaz Métro s'implique dans le développement de projets énergétiques porteurs et novateurs tels que la production d'énergie éolienne, l'utilisation du gaz naturel comme carburant dans le transport et la valorisation du biométhane. Gaz Métro vise à satisfaire les besoins de ses clients, à soutenir les entreprises, les organismes communautaires, les familles et les collectivités ainsi qu'à répondre aux attentes de ses associés (Gaz Métro inc. et Valener) et de ses employés. www.gazmetro.com

    Mise en garde relativement aux déclarations prospectives
    Le présent communiqué de presse peut contenir des informations prospectives au sens des lois applicables en matière de valeurs mobilières. Ces informations prospectives tiennent compte des intentions, des projets, des attentes et des opinions de la direction de GMi, en sa qualité de commandité de Gaz Métro, agissant à titre de gestionnaire de Valener (« la direction du gestionnaire »), et sont fondées sur des renseignements qui sont actuellement à la disposition de la direction du gestionnaire et des hypothèses à l'égard d'événements futurs. Les informations prospectives se remarquent par l'utilisation de mots comme « projette », « s'attend », « estime », « prévoit », « a l'intention », « anticipe » ou « croit » ou d'autres expressions similaires, de même que les formes négatives et les conjugaisons de ceux-ci. Les informations prospectives mettent en cause des risques et incertitudes connus et inconnus ainsi que d'autres facteurs indépendants de la volonté de la direction du gestionnaire. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de Valener ou de Gaz Métro diffèrent de façon importante des attentes actuelles telles qu'elles sont exprimées dans les informations prospectives, notamment, sans limiter la généralité de ce qui précède, la teneur des décisions rendues par les organismes de réglementation, le caractère concurrentiel du gaz naturel par rapport à d'autres sources d'énergie, la fiabilité des approvisionnements en gaz naturel et en électricité, l'intégrité des systèmes de distribution de gaz naturel et d'électricité, la capacité de réaliser des acquisitions attrayantes incluant leur financement et intégration, la capacité d'obtenir du financement dans le futur, la conjoncture économique générale, les fluctuations des taux de change et des taux d'intérêt, les conditions climatiques et d'autres facteurs tels que décrits à la section «  Facteurs de risque de Valener » et la section «  Facteurs de risque de Gaz Métro » du rapport de gestion de Valener de l'exercice terminé le 30 septembre 2012 et dans le dossier d'information de Valener et de Gaz Métro. Bien que les informations prospectives figurant aux présentes soient fondées sur ce que la direction du gestionnaire juge être des hypothèses raisonnables, notamment qu'aucun changement imprévu du cadre législatif et réglementaire du contexte d'exploitation des marchés de l'énergie au Québec et dans les États de la Nouvelle-Angleterre n'aura lieu, que les demandes soumises à la Régie notamment concernant les tarifs et le rendement autorisé sur l'avoir présumé seront octroyées telles que soumises, que les prix du gaz naturel demeureront compétitifs, qu'aucun événement important survenu autrement que dans le cours normal des activités, tel qu'un désastre naturel ou un autre sinistre, n'aura lieu ainsi que d'autres hypothèses décrites dans le rapport de gestion de Valener et de Gaz Métro pour le trimestre terminé le 31 décembre 2012, la direction du gestionnaire ne peut garantir aux investisseurs que les résultats réels seront conformes à ces informations prospectives. Ces informations prospectives sont présentées à la date des présentes et la direction du gestionnaire n'a pas l'obligation de les mettre à jour ni de les réviser afin de tenir compte de faits nouveaux ou de circonstances nouvelles sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l'y obligent. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives.

    Renseignements :
    Médias
    Marie-Noëlle Cano
    Médias et Affaires publiques
    514 598-3449
    www.gazmetro.com/salledepresse

    Des photos, vidéos (B-Roll) et logos de l'entreprise sont disponibles dans la médiathèque.

    Retour aux nouvelles