Étude de cas - Fromagerie Boivin

Entreprise familiale fondée en 1939, la Fromagerie Boivin produit certains des fromages les plus appréciés des Québécois. Quand, en 2011, l’usine de La Baie a été la proie d’un violent incendie, les dirigeants ont décidé de repartir sur de nouvelles bases.

Subventions de
100 000 $ 
en rabais à l'achat et à l'installation
Des économies de 
100 000 $
par année comparativement au mazout

Une énergie plus propre, plus performante et moins coûteuse

Avant l’incendie, l’usine avait recours à la biomasse et au mazout pour alimenter sa production. L’entretien des appareils utilisés était astreignant, et les particules émises allaient à l’encontre des valeurs de développement durable que prône l’entreprise. Le sinistre de 2011 a permis à celle-ci de revoir son bilan énergétique et d’envisager une énergie plus propre et plus rentable.

Après avoir évalué le potentiel d’une conversion au gaz naturel, Gaz Métro a proposé à la famille Boivin de prolonger son réseau gazier de 3 km pour pouvoir mettre en place de nouvelles chaudières à gaz naturel. Résultat : des économies de 100 000 $ par année – à réinvestir dans l’amélioration de la productivité de l’usine –, et une réduction des émissions de gaz à effet de serre pour un bilan énergétique et environnemental plus positif.