La Microbrasserie Le Grimoire a reçu 
1 700 $ 
en subventions.
La Microbrasserie Le Grimoire économise
2 100 $
par année par rapport à l'électricité.

Brasser la production

Fondée en 2004, la microbrasserie Le Grimoire se sent à l’étroit dans ses locaux du centre-ville de Granby. Avec leur nouvelle usine, les frères Sébastien et Steve Dancause et leur associé Mario Lapointe veulent faire passer de 7 000 à 49 000 litres leur production hebdomadaire de bières blondes, rousses, fruitées, noires, IPA et corsées. Forts d’une première expérience de conversion au gaz naturel, ils ont fait le même choix pour chauffer leurs nouvelles cuves et bouilloires.

« Notre premier critère était l’efficacité; le gaz naturel chauffe plus vite pour moins cher », dit Steve Dancause. « C’est aussi la qualité du produit qui est en jeu. Avec l’électricité, nous avons déjà vu des résistances briser et gâcher toute la production. Avec le gaz naturel, ça ne peut pas arriver car les éléments de chauffage ne touchent pas à la bière. »

Dans la cour des grands

Parmi la centaine de microbrasseries actives au Québec, rares sont celles qui connaissent une telle accession à la cour des grands. Le secret de la réussite du Grimoire? De bons produits, mais aussi des liens serrés, selon Steve Dancause. « Nos bières sont accessibles au grand public, car elles sont moins fruitées ou amères que d’autres. Mais surtout, nous avons gardé la même équipe d’associés et nous nous sommes toujours tenus côte à côte au fil des ans. »

Avec le gaz naturel, la gestion du chauffage devient de la petite bière.

Steve Dancause, associé, Microbrasserie Le Grimoire