Les Miels Labonté a reçu
10 000 $
en subventions.

Les Miels Labonté économise
40 %
par rapport au mazout.

Le secret est dans le fondage

Quand on entrepose du miel, il devient granuleux. Il faut donc le faire fondre avant de le conditionner et de l’expédier. Cela nécessite une longue étape de chauffage, à une température contrôlée pour maintenir la qualité. En remplaçant sa chaudière au mazout par un appareil au gaz naturel, Les Miels Labonté a réduit la durée du fondage de 16 à 12 heures.

Le gaz naturel me donne un sucré avantage!

 « J’avais du mal à croire que le gaz naturel serait aussi efficace. Mais la subvention de 10 000 $ de Gaz Métro m’a incité à faire le saut », dit le président Jean-Marc Labonté. « Nous avons été raccordés sans problème au réseau gazier, qui passait pourtant à plus de 400 mètres. L’installation s’est faite en moins de trois jours, et la différence d’efficacité s’est fait sentir immédiatement. »