Étude de cas - Ricardo Tarquinio

Partenaires immobiliers, Ricardo Tarquinio et des amis décident d’acheter un immeuble locatif. Puis un autre, et un autre. Sans surprise, plusieurs immeubles datent et nécessitent quelques travaux. Les investisseurs, qui pensent rentabilité, n’ont pas le choix : ils doivent moderniser certains systèmes de chauffage.

Ricardo Tarquinio a reçu
11 400 $
en subventions.

Ricardo Tarquinio réalise des économies de
25 %
par année par rapport au mazout.

Un gros plus pour les propriétaires et les locataires

Après évaluation des diverses possibilités et consultation d’un Partenaire certifié Gaz Métro, le plan de match est clair : il leur faut se départir des systèmes au mazout avant d’installer un chauffe-eau central et une chaudière à haute efficacité à gaz naturel. Une subvention de 11 400 $ facilite l’installation de nouveaux appareils, qui permettent d’alléger la facture annuelle de 25 %.

Et avec un chauffe-eau central, monsieur Tarquinio ne craint plus les éventuels dégâts d’eau. L’homme d’affaires a maintenant l’esprit tranquille, et des locataires bien heureux. Bonne nouvelle pour ceux-ci, d’ailleurs, puisqu’une fois les énormes chaudières à mazout retirées, ils gagnent en espace de rangement – ce qui est toujours bienvenu.