communiqué de presse

Gaz naturel renouvelable : la ville de Saint-Hyacinthe et Gaz Métro innovent

Saint-Hyacinthe, le 7 octobre 2014 – La Ville de Saint-Hyacinthe et Gaz Métro annoncent aujourd'hui la conclusion d'une entente de principe pour l'achat et l'injection de gaz naturel renouvelable produit au centre de biométhanisation de la Ville. Dans le cadre de cette entente de principe, Gaz Métro s'engage à acheter jusqu'à environ 13 millions de mètres cubes de gaz naturel renouvelable par année, pendant 20 ans. Pour sa part, la Ville s'engage, pour la même durée, à injecter ce gaz naturel dans le réseau de Gaz Métro à partir d'installations à construire par Gaz Métro. Une demande sera d'ailleurs déposée sous peu à la Régie de l'énergie pour l'approbation du projet.

Saint-Hyacinthe est la première ville québécoise à valoriser ses matières organiques grâce à la biométhanisation et à utiliser le gaz naturel produit pour ses besoins énergétiques. Selon les termes de l'entente de principe, les surplus seront vendus à Gaz Métro, ce qui procurera à la Ville des revenus qui permettront notamment d'améliorer les services municipaux.

« Gaz Métro est déterminée à offrir à sa clientèle un gaz naturel produit à l'intérieur même de son territoire. À titre d'entreprise de services publics, nous souhaitons offrir nos services d'injection de gaz naturel local en mettant notre réseau gazier à contribution, assurant ainsi la liaison entre les producteurs et les consommateurs », souligne Martin Imbleau, vice-président, Développement de l'entreprise et énergies renouvelables chez Gaz Métro. « Gaz Métro est d'autant plus fière de faire partie de ce projet qui ouvre une voie d'avenir qu'il faut absolument développer de manière plus importante au Québec. »

Pionnière en environnement

La Ville de Saint-Hyacinthe a implanté la collecte des déchets organiques en 2007 et elle traite ses boues provenant des eaux usées par biométhanisation depuis 2010. Cet automne, la Ville s'apprête à produire du gaz naturel avec les résidus organiques provenant des bacs bruns des citoyens des MRC des Maskoutains et d'Acton. Elle transformera le contenu de ces bacs à son usine de Saint-Hyacinthe, ce qui évitera de le transporter vers des sites de compostage extérieurs.

La Ville commence à valoriser les matières organiques provenant d'entreprises agroalimentaires de la région qui peuvent ainsi disposer simplement de leurs résidus organiques dans le respect de l'environnement et à un coût moindre.

Le montant total de ce projet pour la Ville s'élève à plus de 48 millions de dollars; il est financé à parts égales par la Ville et des subventions provenant des gouvernements fédéral et provincial. En quelques années, la Ville amortira puis autofinancera les coûts d'installation de ses usines de valorisation des matières organiques et de biométhanisation.

« Globalement, en 2016-2017, lorsque toute notre filière de biométhanisation sera pleinement opérationnelle, la Ville en tirera des profits annuels nets importants, notamment des économies de un demi-million de dollars en carburant pour nos véhicules et en chauffage des édifices municipaux. Par la valorisation des matières organiques provenant des bacs bruns, les citoyens et les entreprises agroalimentaires font un bon geste pour l'environnement et génèrent une source de revenus que la Ville pourra utiliser pour améliorer les services offerts. Saint-Hyacinthe est fière d'innover avec des procédés écologiques, rentables et durables », souligne le maire de Saint-Hyacinthe, M. Claude Corbeil.

Ville de Saint-Hyacinthe en bref

Située sur le bord de la rivière Yamaska, la ville de Saint-Hyacinthe, fondée au milieu du 19e siècle, s'étend sur plus de 189 km2. Avec une population de plus de 56 000 habitants, elle est un pôle administratif important en Montérégie. L'offre commerciale de son territoire est composée de plus de 300 boutiques réunies dans deux centres commerciaux ainsi qu'au centre-ville, près du marché public. Construit en 1830, ce bâtiment est le doyen des marchés publics au Québec. Dotée d'une variété exceptionnelle d'infrastructures de loisir, Saint-Hyacinthe offre à la population maskoutaine une qualité de vie unique. La culture y occupe également une place importante. Le Centre des arts Juliette-Lassonde, lieu de diffusion de spectacles professionnels, a obtenu le Félix dans la catégorie « Salle de spectacles de l'année » à l'ADISQ en 2009 et en 2011. L'économie et les emplois de la région reposent essentiellement sur les secteurs agricole et agroalimentaire. Saint-Hyacinthe est la première ville canadienne à obtenir le prestigieux titre de technopole agroalimentaire en 1993. Elle possède l'un des rares parcs technologiques exclusivement dédiés à cette industrie, parc qui a obtenu, en 2011, le prix de « Meilleur parc technologique en émergence au monde » dans le cadre du gala d'Excellence de l'Association of University Research Park (AURP).

Gaz Métro en bref

Comptant plus de 5 milliards de dollars d'actifs, Gaz Métro est un important distributeur d'énergie. Principale entreprise de distribution de gaz naturel au Québec, elle y exploite un réseau de conduites souterraines de plus de 10 000 km qui dessert 300 municipalités et rejoint plus de 190 000 clients. Gaz Métro est aussi présente au Vermont où elle dessert plus de 305 000 clients. Elle y est active sur le marché de la production d'électricité et celui de la distribution d'électricité et de gaz naturel. Gaz Métro s'implique dans le développement de projets énergétiques porteurs et novateurs tels que la production d'énergie éolienne, l'utilisation du gaz naturel comme carburant dans le transport et la valorisation du biométhane. Gaz Métro est un joueur clé du secteur énergétique qui prend les devants pour répondre aux besoins de ses clients, des régions et municipalités, des organismes communautaires et des collectivités en plus de répondre aux attentes de ses associés (GMi et Valener) et de ses employés.

Informations :

Ville de Saint-Hyacinthe
Brigitte Massé
Directrice des communications
450 778-8384

Gaz Métro
Estelle Lacroix
Conseillère senior, Affaires publiques
514 598-3449
www.twitter.com/gazmetro
www.gazmetro.com/salledepresse
Des photos, vidéos (B-Roll) et logos de l'entreprise sont disponibles dans la médiathèque.